Echangent de condoléances entre la Turquie et la Grèce

0
291

Le président turc Recep Tayyip Erdogan et le Premier grec Kyriakos Mitsotakis se sont échangés leurs mutuellement.

Le séisme de magnitude 6,6 qui a frappé la région le 30 octobre a dévasté la province turque d’Izmir (ouest) et l’île grecque de Samos (est), faisant des et blessés.

MM. Erdogan et Mitsotakis se sont souhaités un prompt rétablissement au d’une conversation téléphonique vendredi, selon le bureau présidentiel turc.

« Le président Erdogan a fait savoir que la Turquie était prête à aider la Grèce si nécessaire », a indiqué le bureau dans un communiqué.

A la suite de cet entretien, M. Mitsotakis a déclaré sur Twitter : « Je viens d’appeler le président Erdogan pour lui présenter mes condoléances pour les tragiques pertes humaines causées par le séisme qui a frappé nos deux pays ».

« Quelles que soient nos divergences, nos peuples doivent être solidaires en cette période », a--il ajouté.

« La Turquie aussi est toujours prête à aider la Grèce à se rétablir. Les deux pays voisins font preuve de solidarité dans les moments difficiles, ce qui est plus précieux que bien d’autres choses dans la vie », a répondu M. Erdogan sur son compte Twitter.

Samedi, dans une déclaration depuis la zone du séisme à Izmir, le président turc a remercié les pays qui ont envoyé leurs condoléances et leurs vœux et mentionné une fois de plus M. Mitsotakis.

LIRE AUSSI: COVID-19 : LA SOLIDARITÉ SINO-AFRICAINE EST LA CLÉ DE LA GUERRE…

La « diplomatie du séisme » a également fait la une des journaux turcs, comme le quotidien Hurriyet qui a mis l’accent sur les « messages de soutien mutuel entre Ankara et Athènes ».

Murat Yetkin, un turc reconnu, a écrit sur sa plateforme d’informations en ligne que le séisme avait contribué à atténuer les tensions entre la Turquie et la Grèce.

« Les messages pourraient permettre l’apaisement des tensions en Méditerranée orientale », a-t-il fait valoir.

Des convergences similaires entre les deux pays ont été constatées après le séisme de 1999 qui a touché les deux pays. La Grèce faisait partie des pays qui ont envoyé de l’aide à la Turquie.

LIRE AUSSI: COVID-19 : LA SOLIDARITÉ SINO-AFRICAINE EST LA CLÉ DE LA GUERRE…

Les deux pays sont depuis longtemps en désaccord sur la gestion des ressources énergétiques en Méditerranée orientale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici