À 4 jours de la présidentielle ivoirienne, le président Ouattara invité de RFI et France 24 a donnée son avis sur une candidature en 2025.

C’est une image de sérénité que le Président a voulu donner à quelques jours de la présidentielle du 31 octobre. Ses adversaires l’accusent de mégalomanie ?

« C’est mon amour pour mon pays qui me pousse à être candidat. Avec moi, la défaite [de mes adversaires] est certaine. C’est pourquoi ils décident de ne pas y aller. »

Un report est-il possible ?

« Ce serait un parjure, car la Constitution fixe l’élection au dernier samedi d’octobre. Elle aura donc lieu à cette date. »

LIRE AUSSI: AFFI : “OUATTARA CESSERA D’INCARNER LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE”

Un tête-à-tête avec Henri Konan Bédié avant le 31 ?

« J’ai marqué ma disponibilité, mais le président Bédié n’en veut pas, je ne vais pas le bousculer. »

Pour ou contre le retour de Laurent Gbagbo ?

« Son passeport est en cours de délivrance, il a déjà fait 9 ans [de prison] et je trouve qu’il est temps qu’il rentre en Côte d’Ivoire. »

Sur 2025, le président sortant dit qu’il ne souhaite pas être candidat.

« Cela suffit comme ça. C’est un sacrifice que je fais pour cette année. Alors, [pour 2025], il me serait difficile, même impossible [de me présenter] et j’espère que la Constitution va nous régler le problème. »

Alassane Ouattara fait ainsi allusion à l’éventuel rétablissement d’une limite d’âge à 70 ou 75 ans, ce qui exclurait automatiquement les candidatures de Laurent Gbagbo, de Henri Konan Bédié et de lui-même.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici