C’est depuis le balcon du Palais que le souverain Albert II, son épouse, la et leurs deux enfants, le héréditaire Jacques et la , ont assisté à la , le mardi 23 juin 2020.

Albert et Charlène de Monaco, ainsi que leurs deux enfants, ont assisté mardi, depuis le Palais princier, aux festivités de la Saint-Jean.

Ils ont pu observer le feu de joie allumé sur la Place du Palais. Les festivités, animées par La Palladienne, se sont déroulées dans le strict respect des gestes barrières devant seulement quelques Monégasques qui s’étaient réunis pour l’occasion. La petite famille semblait très heureuse du spectacle.

Comme le veut la tradition, juste avant le feu de joie, une cérémonie religieuse s’est déroulée en la Chapelle Palatine. Pour respecter les distanciations sociales et ne prendre aucun risque, alors qu’Albert de Monaco a déjà contracté le coronavirus, la a fait le choix de rester au balcon de son Palais.

Parmi les personnes présentes derrière les barrières de sécurité, il y avait, selon les informations d’Histoires royales, un autre prince, . Le jumeau du est un membre de la famille Karageorgévitch, dont l’un de ses cousins, le prince Alexander, est l’actuel prétendant au trône de Serbie. Le prince Michel, qui vit à l’année à Monaco, est un photographe de talent. D’ailleurs, pendant toute la période de confinement, il est parvenu à capter la Principauté endormie.

Les festivités de la Saint-Jean raccourcies à cause du coronavirus

Cette année, à 20h37 pétantes, le feu de joie – batafoegu en langue monégasque – a été allumé. Traditionnellement, ces feux permettent le passage au solstice d’été et symbolisent la victoire du Christ-lumière sur les ténèbres. Si le coronavirus n’avait pas bousculé les festivités, la fête de la Saint-Jean aurait dû encore se poursuivre mercredi 24 juin 2020 sur la place des Moulins, en plein coeur de la principauté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici