Affrontements au Cameroun : neuf morts en Extrême-Nord

AbidjanPeople.net

Affrontements au Cameroun : neuf morts en Extrême-Nord

Au moins neuf personnes ont été tuées dans des affrontements entre deux communautés dans le département du Logone au Cameroun.

Les combats se sont déroulés mardi soir dans le canton de El Birké situé dans l’arrondissement du Logone-Birni après un litige foncier entre les deux communautés.

« Les communautés Choa et Mousgoum se sont affrontés à coup de flèches et des marchettes. Les affrontements ont fait au moins neuf et des dizaines des blessés dans les deux camps », a déclaré à l’Agence Anadolu Abakar Brahim, maire de la commune du Logone-Birni.

La brigade de gendarmerie du Logone-Birni a confirmé le bilan communiqué par le maire, ajoutant que les forces de l’ordre qui se sont déployées sur les lieux, « ont ouvert le feu en tentant de dissuader les manifestants de saccager les symboles de l’administration ».

Les combats entre communautés sont fréquents dans le département du Logon-et-Chari du Cameroun, où de nombreux habitants possèdent des armes blanches telles que des flèches utilisées dans des cérémonies coutumières.

LIRE AUSSI: Virus de Marburg : tout savoir sur ce cousin d’Ebola aussi meurtrier détecté en Guinée et qui menace l’Afrique de l’Ouest

En juin dernier, des affrontements s’étaient produits dans la localité de Makari, département du Logone-et-Chari, entre les communautés Kotoko et les Arabes Choa. Au moins deux et plusieurs blessés avaient été enregistrés.

En 1992, des affrontements entre les mêmes communautés et pour les mêmes causes d’un litige foncier avaient fait plusieurs dizaines de dans les deux camps et d’importants dégâts matériels déplorés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *